ChallengeAZ_2018,  Généalogie

X comme… les sans prénom

Reading Time: 3 minutes
X
Lettre X, Alphabet par Kate Greenaway – Source : Gallica

 

Pas de définition aujourd’hui… J’ai souvent eu l’occasion de croiser, au gré des registres que j’ai parcourus, des enfants qui sont morts si tôt après leur naissance qu’ils ont été simplement ondoyés et n’ont même pas reçu un prénom mais je n’en avais pas encore eu dans ma généalogie. Même s’il faut remettre les choses dans leur contexte – la vie au 18e siècle dans les campagnes n’était pas aussi facile que celle d’aujourd’hui – c’est toujours émouvant de rencontrer ce type d’acte, surtout quand il touche à ses ancêtres directs. D’accord, c’était il y a longtemps et je ne peux rien y faire mais quand même, ça me touche.

Dans mon arbre…

Le vingt deux octobre mille sept cens cinquante sept mourut et le lendemain fut inhume un garçon ᴬ de Jacques Turc de la Tourreille menuisier restant presentement a Gabriac et de Susanne Armand dud. Gabriac Led. garçon ondoyé dans léglise seulement par nous prieur soussigne a cause du danger de mort le vingt deux dud. mois [nai] le vingt dud. mois et [a ce] que cy derriere Presens Sr Jean Pierre Gaillon de Gabriac soussigne et Leon Pelatan dud. La Tourreille illetre

ᴬ naturel

[signature] Bes prieur

17571022_turc-?_d_48-gabriac1
Acte de décès de xxx Turc – Source : Archives départementales de Lozère
17571022_turc-?_d_48-gabriac2
Acte de décès de xxx Turc – Source : Archives départementales de Lozère

Ce garçon qui n’a pas reçu de prénom est le fils de mes sosa 136 & 137, Jacques TURC et Suzanne ARMAND. Je ne connais pas encore la date de leur mariage mais ils ont eu un premier enfant, une fille prénommée Suzanne, qui est morte 12 jours après sa naissance en septembre 1756. Leur deuxième enfant, celui dont je vous présente l’acte de sépulture qui fait également office d’acte de naissance et de baptême, est donc un fils mais qui ne vit pas non plus. Leur troisième enfant, un fils prénommé Jean qui serait né en 1759, a vécu plus longtemps et a même eu une descendance puisque vous me lisez… On m’a également transmis les prénoms de deux autres fils, Augustin et Jean Pierre, mais je n’ai pas d’information sur eux.

Mais revenons à notre sujet du jour… Je suis tout de même étonnée que cet enfant ait été transporté jusqu’à l’église pour être ondoyé alors qu’il était en danger de mort. N’est-il pas possible que le curé ou le prieur se déplace dans la famille quand il s’agit d’un cas comme celui-là ? J’émets une autre hypothèse : cette famille probablement protestante attendait de pouvoir faire baptiser son fils par un pasteur au Désert mais cela n’a pas été possible en raison de l’état de santé de l’enfant. Peut-être les choses se sont-elles précipitées, alors le père s’est rendu à l’église – le hameau de La Toureille n’est pas très éloigné du bourg de Gabriac – quand il a compris que son fils allait mourir et n’a trouvé que le prieur, le curé étant absent ? C’est en tout cas ce que je comprends du passage « ondoyé dans l’église par nous seulement prieur« . Une énigme que je ne suis pas sûre de résoudre un jour…

Bref, cet acte m’a émue quand je suis tombée dessus et me pousse à me questionner sur les pratiques religieuses dans les Cévennes au 18e siècle, n’oublions pas que les protestants sont toujours considérés comme « hors-la-loi ».

De lui… à moi…

Jacques TURC (1727-1793) x Suzanne ARMAND (1735-?)
|
xxx TURC (1757-1757) / Jean TURC (1759?-1825)
|
Jean TURC (1795-1877)
|
Émilie TURC (1836-1905/)
|
Maurice Firmin Auguste VALMALLE (1870-1948)
|
Etienne Almir VALMALLE (1914-1994)
|
papa
|
moi


A FAIRE

  • poursuivre mes recherches sur ce couple pour trouver leur date de mariage
  • compléter les éléments en ma possession sur leurs enfants
  • approfondir mes connaissances sur la religion dans les Cévennes au 18e siècle

SOURCES