Généalogie,  ProjetSosa2020

Sur la piste de mon sosa 2020 – épisode 4, Jacques François

Reading Time: 5 minutes

 

En ce début d’année, je vous propose de me suivre sur la piste de mon sosa 2020 en parcourant la branche qui me relie à lui. Ainsi, chaque samedi jusqu’à fin février, je vous présenterai un portrait, de ma sosa 15 (4e génération) à mon sosa 2020 (11e génération) dont je ne connais que le patronyme pour le moment…

Voici donc le quatrième portrait, il s’agit de Jacques François, mon sosa 126.

– – – – – – – – – – – – – – –

Jacques François VALENCIN est l’arrière-arrière grand-père de ma grand-mère maternelle, autrement dit mon arrière-arrière-arrière-arrière grand-père… Avec lui, mes recherches sortent des limites des départements du Gard et de la Lozère, ça n’est pas souvent que ça arrive !

 

Jacques François est né le 25 floréal an XII (soit le 15 mai 1804) à Saint-Marcellin en Isère, au foyer de Claude et Marguerite PAJOT.

Acte de naissance de Jacques François – Source : Archives départementales de l’Isère

Jacques François est le troisième enfant d’un fratrie qui en compte sept : Domitille (an VIII-?), Victor (an X-1804), Jacques, Fortuné Joseph ((c) 1807-1883), Victoire (1810-?), Louis Victor (1817-?) et Millette (?-?).

Je ne sais pas rien d’autre de sa vie avant le 24 septembre 1826, date de son mariage avec Héloïse SUJOL à Saint-Jean-du-Gard.

Acte de mariage de Jacques François et Héloïse – Source : Archives municipales de Saint-Jean-du-Gard

L’acte m’apprend que Jacques François, qui est tailleur d’habits, demeure « audit Saint Jean depuis environ trois mois« , que ses parents habitent toujours à Saint-Marcellin et qu’ils n’ont pas fait le déplacement puisqu’ils ont donné procuration à un certain Jacques Benoit, faiseur de bas. Peut-être cette procuration pourrait-elle m’apporter quelques éléments… j’ai fait appel au Fil d’Ariane 38 pour essayer de l’obtenir. Héloïse est la fille de Jean SUJOL et Jeanne GIRARD. Elle est née à Saint-Jean-du-Gard et exerce la profession de faiseuse de bas, métier assez répandu chez mes ancêtres saint-jeannais à cette période.

De ce mariage, sont issues Victoire Béatrix, dont j’ai déjà parlé, et Anathalie Marie, née le 13 mars 1845. Y a-t-il eu des complications ? Rien n’est indiqué dans l’acte de naissance. Toujours est-il qu’Héloïse décède quatre mois plus tard, le 12 juillet 1845, à l’âge de 39 ans. L’acte de décès n’indique rien de particulier quant à la cause du décès.

Avec deux petites filles très jeunes, Victoire a 6 ans et Anathalie à peine 4 mois, Jacques François se remarie très rapidement. C’est le 29 avril 1846 qu’il épouse, toujours à Saint-Jean-du-Gard, Alix JEANJEAN. Elle est âgée de 25 ans, Jacques a, lui, 41 ans. Elle est née le 1er avril 1821, à Saint-André-de-Valborgne (Gard), de Jean JEANJEAN et Marianne AGUILLON.

Acte de mariage de Jacques François et Alix, page 1 – Source : Archives municipales de Saint-Jean-du-Gard
Acte de mariage de Jacques François et Alix, page 2 – Source : Archives municipales de Saint-Jean-du-Gard

L’acte est bien numérisé et en ligne mais malheureusement, je n’ai pas réussi à déchiffrer les éléments concernant la procuration donnée par les parents de Jacques François qui, une nouvelle fois, n’ont pas fait le déplacement depuis Saint-Marcellin. A l’occasion d’une journée aux AD 30, il faudra que je pense à faire une photo plus lisible de cet acte (oui, j’ai ajouté une ligne dans mon tableau de suivi Notion 😎).

Alix, en plus d’élever Anathalie, a donné trois enfants à Jacques François :

  • Alix Joséphine, née le 2 novembre 1847, à Saint-Jean-du-Gard
  • des jumeaux Alfred Jacques et François Fortuné Claude, nés le 15 février 1850 et décédés 20 heures plus tard, le 16 février, à Saint-Marcellin.

Les recensements ne sont pas en ligne mais je sais tout de même que la famille a déménagé à Saint-Marcellin rapidement après la naissance d’Alix Joséphine. En effet, Anathalie Marie y décède le 27 mars 1849. Ensuite, la famille n’a pas bougé de Saint-Marcellin pendant une dizaine d’années.

Acte de décès de Jacques François, page 1 – source : Archives départementales des l’Isère
Acte de décès de Jacques François, page 2 – source : Archives départementales des l’Isère

Le décès de Jacques François y est enregistré, le 4 février 1859. Mais cet acte pose question : pourquoi Jacques a-t-il été « déposé provisoirement [à l’]hospice de Saint-Marcellin » puisque son père est encore vivant ainsi que son épouse ? Peut-être la famille était-elle dans un état de pauvreté qui ne lui permettait pas de garder un malade à domicile ? J’ai noté de pousser mes recherches sur ce « mystère »…

Après le décès de Jacques François, Alix et sa fille Alix Joséphine sont revenues vivre à Saint-Jean-du-Gard. Alix y décède 24 avril 1865, à l’âge de 44 ans. Je n’ai pas encore réussi à trouver plus d’éléments sur Alix Joséphine. Dans le recensement de Saint-Jean-du-Gard de 1876, j’ai trouvé une Alix VALENCIN, âgée de 14 ans et pupille de Louise MEINADIER, veuve DUMAS. Toutefois, l’âge ne colle pas. En effet, Alix Joséphine est âgée de 29 ans… Aurais-je raté quelque chose ? Cette famille n’a pas fini de me donner du travail !


Sources :

4 commentaires

    • Delph Valmalle

      Merci Sébastien pour ta fidélité au blog et tes commentaires 🙏 J’espère réussir à élucider tous ces « mystères »… si c’est la cas, compte sur moi pour le dire 😉

  • Riou Annick

    Bonjour,
    Bravo pour tout ce travail, je suis admirative
    Pour le passage à l’hospice, je te suggère de regarder dans les épidémies. L’isolement en cas de grandes maladies contagieuses étant fréquent.
    Bon courage pour la suite
    Annick

    • Delph Valmalle

      Bonjour Annick, merci pour le commentaire et la piste de recherche 😊 je vais étudier ça…