V comme… Vendenesse-les-Charolles

Je vous ai déjà parlé de la lignée Lhérisson à l’occasion de la lettre L de ce challenge…

Je reviens aujourd’hui sur cette branche parce qu’elle est la première à me faire quitter mon sud natal 🙂 Pour la première fois, je sors du Gard et de la Lozère, les deux départements où se concentre la majorité de mon arbre, branches paternelle et maternelle confondues.

Nous allons donc partir à la découverte d’un coin de Bourgogne. En Saône-et-Loire, à Vendenesse-les-Charolles, plus précisément.

Carte générale de la France. 085, [Chalon-sur-Saône]. N°85. Flle 36 / [établie sous la direction de César-François Cassini de Thury] – Source : Gallica

Je me suis donc renseignée un peu sur cet endroit où je suis certainement passée lors d’un séjour dans la région, à l’occasion d’un stage en 2000. A cette époque, je n’avais pas idée que cette région de France prendrait une importance particulière dans ma généalogie.

Vendenesse-les-Charolles se situe à 5 km de Charolles, en plein cœur du bocage charolais. En 2013, elle comptait 758 habitants. En 1789, année de la naissance de mon sosa 208, Jean Lhérisson, il y en avait 1626. L’exode rural est depuis passé par là !

« Berceau de la race bovine charolaise, l’élevage domine au milieu d’une mosaïque de prairies entourées de haies« . Il n’est donc pas étonnant de trouver plusieurs agriculteurs dans cette famille. Ainsi Benoit Lhérisson, mon sosa 832, est né le 20 août 1724 de Claude Lhérisson (1683-1733) et Marie Lagrot (1689-1749). Dans l’acte de baptême de son fils Guillaume en date du 26 février 1751, sa profession est laboureur.

Lhérisson Benoit
Acte de baptême de Guillaume Lhérisson, AD 71, BMS (1751-1764), vue 5/230 – Source : AD 71

Jean Lhérisson, dont je vous parlais un peu plus haut, est né le 13 octobre 1789. Dans son acte de baptême, son père Guillaume – le fils Benoît – est lui aussi laboureur.

LhérissonGuillaume
Acte de baptême de Jean Lhérisson, AD 71, BMS (1786-1792), vue 74/147 – Source : AD 71

Jean épouse Michelle Gondard le 20 juin 1814. Il est lui aussi cultivateur comme en atteste leur acte de mariage.

xLhérisson Jean Gondard Michelle1
Acte de mariage de Jean Lhérisson et Michelle Gondard, AD 71, Publications de mariage, Mariages (1813), vue 18/95 – Source : AD 71

C’est Jean (s.104), le fils de Jean (s.208), qui quitte la Bourgogne en 1836 pour s’installer à Saint-Martin-de-Valgalgues. Cela, je le sais car c’est écrit noir sur blanc dans l’acte de naissance de son fils Plistène Charles Jean Jacques, le 18 décembre 1843.

°52_Lherisson Plistène.jpg
Acte de naissance de Plistène Charles Jean Jacques, AM Saint-Martin-de-Valgalgues, BMS-NMD, Naissances (1843-1852), vue 52/304 – Source : Brozer

Voilà un petit bout de l’histoire qui m’a permis d’arriver ici…

Merci de m’avoir lue et à demain pour la suite du ChallengeAZ !


Sources :

  1. Abécédaire « Le travail par la récréation : alphabet à colorier / dessin de H. Delalain » trouvé sur Gallica
  2. Carte générale de la France. 085, [Chalon-sur-Saône]. N°85. Flle 36 / [établie sous la direction de César-François Cassini de Thury], mise en ligne sur Gallica
  3. Site officiel de la commune de Vendenesse-les-Charolles
  4. Page Wikipedia de Vendenesse-les-Charolles
  5. Etat-civil  de Vendenesse-les-Charolles, mis en ligne sur le site des AD 71
  6. Etat-civil de Saint-Martin-de-Valgalgues, mis en ligne sur Brozer-Téléarchives

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s