ChallengeAZ_2019,  Généalogie

A comme Au départ…

Reading Time: 4 minutes

 

… il y a eu cette histoire de passage de la frontière entre l’Italie et la France, à pieds et par le col de la Bonette, dont m’a parlé mon chéri. Et celui qui a entrepris ce long et dangereux périple, c’est Antonio BORGIA, son grand-père paternel. Ça se passait dans les années 1920, il était âgé d’une vingtaine d’années.

Antonio BORGIA, Maddalena PICCA, mon amoureux (à 2 ans), détail – Source : collection personnelle

Antonio est né à Paesana, dans la province de Cuneo (Italie), le 4 octobre 1901 au foyer d’Antonio BORGIA et Agostina ACARNE (que l’on retrouvera pour la lettre I). Le 12 mars 1934, il a épousé Maddalena PICCA, à Paesana, paroisse Santa Margherita.

Ricordo di matrimonio d’Antoine BORGIA et Maddalena PICCA – Source : collection personnelle

Le mariage a été inscrit le jour même sur les registres d’état-civil de Paesana. De cette union sont nés, respectivement en 1938 et 1940, André et Jean, tous les deux à Embrun où la famille s’est définitivement installée.

Le 6 octobre 1949, la Direction du Travail des Hautes-Alpes a délivré à Antonio une carte permanente de travail pour toutes professions salariées sur laquelle est indiqué 1921 comme date d’entrée en France. Mais d’après sa carte de séjour de résident privilégié, délivrée le 25 août 1969, Antonio est entré en France le 30 mai 1923. Mon beau-père m’a dit qu’il est arrivé en France avec sa sœur Maria et son mari, par le Jura… Les dates correspondent à ce qui est indiqué dans leur dossier de demande de naturalisation, mais pour en savoir plus, il faudra attendre la lettre D…

Toutefois, certains éléments complémentaires que j’ai trouvé depuis peu viennent remettre ces données en cause… À ce jour, je n’ai pas eu le temps de pousser plus loin les investigations pour vérifier tout ça mais c’est sur ma to-do list post challenge !

Quant à Maddalena, sa carte de séjour de résident privilégié, délivrée le 14 août 1968, indique le 13 mars 1934 comme date d’entrée en France. Oui, le lendemain même de son mariage avec Antonio à Paesana !

Preuve de sa bonne intégration, Antonio a reçu le 4 juin 1950 le Diplôme d’honneur décerné avec médaille du Syndicat des Entrepreneurs du bâtiment & des travaux publics des Hautes-Alpes en récompense des « 21 ans de présence ininterrompue dans l’entreprise Imbert frères ». Et le 30 décembre 1961, il s’est vu décerner la Médaille d’honneur du Travail Argent « à titre de récompense pour vingt cinq années de service ».
Antonio est décédé le 30 novembre 1976 à Gap et Magdalena le 3 avril 1978 à Marseille.

 

C’est donc parce qu’Antonio a décidé de tenter sa chance de ce côté des Alpes – quels que soient sa date et son lieu d’arrivée – que ma quatrième participation au challenge est dédiée à la généalogie de mon chéri. À cause de, ou plutôt grâce à, ce récit, j’ai eu envie de partir sur les traces des

Nuage de patronymes de la lignée sosa

Si vous avez certains de ces noms dans votre propre généalogie, n’hésitez pas à me contacter car vous cousinez peut-être avec ma belle-famille.

D’Embrun, lieu de naissance de mon amoureux, j’ai remonté des pistes qui m’ont fait voyager plus ou moins haut dans les Hautes-Alpes, m’ont entrainée vers l’Isère et plus loin, de l’autre côté des montagnes, en Italie, dans le Piémont plus précisément, et même outre-Atlantique, vers les États-Unis (mais en fait, non !).

La longueur et la forme des articles quotidiens (sauf les dimanches) vont varier en fonction des données que j’ai pu recueillir et, surtout, j’ai envie que ce challenge soit aussi l’occasion de tester de nouvelles façons de présenter le résultat de mes recherches, ce que j’avais déjà initié dans mon challenge de l’an dernier. J’espère que la variété des présentations vous rendra la lecture de ce challenge agréable.

Il faut également prendre ces articles comme l’état de mes recherches à cette heure, j’ai encore beaucoup de travail et plusieurs des articles à venir devraient être complétés dans les prochaines semaines.

Bon challenge aux généablogueurs qui publient et à leurs lecteurs !


Sources :

  • Ricordo di matrimonio d’Antonio & Maddalena, papiers de famille
  • Acte de mariage d’Antonio & Maddalena, FamilySearch, Paesana Matrimoni (1934), vue 21/68
  • Carte de séjour de résidant privilégié d’Antonio & de Magdalena, papiers de famille
  • Carte permanente de travail pour toutes professions salariées d’Antonio, papiers de famille
  • Diplôme d’honneur décerné avec médaille d’Antonio, papiers de famille
  • Diplôme de la Médaille d’honneur du Travail Argent d’Antonio, papiers de famille
  • Nuage de mots réalisé grâce au site https://nuagedemots.co/

16 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *