Branche Cambessède,  Généalogie

Il aurait pu s’appeler Noël…

Temps de lecture : 4 minutes

L’année dernière, à la même date, je vous parlais de Noëlie. Cette année, j’ai choisi de vous parler de Jean.

Sa naissance

Jean, mon sosa 226, est né le 25 décembre 1746, à Saint Marcel de Fontfouillouse, dans le Gard.

Carte générale de la France. 056, [Nant – Millau]. N°56. Flle 114 – Source : Gallica

La commune de Saint Marcel de Fontfouillouse tire son nom de celui d’un de ses hameaux, situé à proximité d’une voie de transhumance. Il subsiste encore aujourd’hui un édifice roman, l’église Saint Marcel de Fontfouillouse, vestige du prieuré bénédictin du XIIe siècle. Au cours de la Révolution, la commune porte provisoirement le nom de Les Plantiers-de-Fontfouillouse. C’est en 1874 que la commune prend le nom de Les Plantiers, son hameau le plus peuplé.

Fils de Jean RESTOUBLE et Marie CAULET, il a été baptisé le 13 janvier suivant au Désert, par le pasteur Jean-Pierre GABRIAC.

Acte de baptême de Jean RESTOUBLE – Source : Archives départementales de Lozère

Son parrain était Jacques RESTOUBLE, son grand oncle, et sa marraine Jeanne PLANTAVIT, femme de Jacques RESTOUBLE. Il n’est pas précisé s’il s’agit du même Jacques…

Ses mariages

Le premier

Depuis quelques temps, je cherche désespérément l’acte de son premier mariage avec Louise CAVALIER. En effet, j’en trouve la mention dans plusieurs arbres sur Geneanet et Filae mais sans précision de la source, seulement un relevé que je n’arrive même pas à retrouver !

De plus, je n’ai pas pris le temps de chercher les éléments concernant Louise car je ne descends pas d’elle.

Le deuxième

Pour son deuxième mariage, celui avec Louise VISSAC, pas de problème pour trouver l’acte.

Le mariage a été béni au Désert par le pasteur MEJANELLE le 10 avril 1786.

Acte de mariage Jean RESTOUBLE & Louise VISSAC – Source : Archives départementales de Lozère

Le contrat de mariage

Le contrat de mariage a été passé devant Me Viala, notaire à Lasalle, le 8 mars 1786. Grâce au Fil d’Ariane, j’ai pu le récupérer. Même si je n’ai pas encore terminé de le transcrire, j’ai déjà pu y trouver quelques éléments intéressants.

Jean se présente seul devant le notaire car son père, “autre feu Jean Restouble“, est décédé et il “procede du consentement verbal de la ditte Caulet sa mere dici absente lequel consentement il s’oblige de raporter par ecrit avant de pouvoir obtenir la benediction nuptialle a peine de nullite des presentes et de tous depens domages et interez“.

Louise est née vers 1763, je n’ai pas encore trouvé son acte de naissance, j’ai calculé la date à partir de son acte de décès en 1829. Elle a donc une vingtaine d’années de moins que son futur époux. Elle est la “fille legitime de deffunts Jean Vissac et de Louise Virevaire de la metairie de la Peyre de Cabiron paroisse de Saumane” et procède “comme personne libre et encore du consentement de M. Jacques Vissac son cousin ancien officier d’infanterie ha[bita]nt du lieu du Solier paroisse de Saint Martin de Corconnac ici present et encore de celui de Pierre Laune son beau frère ha[bita]nt a lad. metairie de la peyre de Cabiron aussi ici present pour etre led. mariage béni et solennisé le plutot possible en face de leglize catholique apostolique et romaine“.

Autrement dit, son cousin et son beau-frère ont donné leur accord à ce mariage puisqu’elle n’a plus ses parents.

Je mettrai cet article à jour au fur et à mesure de la transcription, avec les éléments intéressants qui pourront apparaître.

La déclaration a posteriori

Suite à l’Édit de Versailles dit Édit de Tolérance – j’en avais parlé lors d’un RDVAncestral – le mariage est déclaré pour régularisation à Nîmes, le 2 octobre 1788. Il est ainsi inscrit sur les registres et devient légalement reconnu.

Acte de déclaration du mariage de Jean RESTOUBLE & Louise VISSAC – Source : Archives départementales du Gard

Ses enfants

Issus de son premier mariage

Jean et Louise CAVALIER ont eu deux filles :

  • Jeanne, née en 1778,
  • Louise, née en 1781 et décédée en 1841.

Issus de son deuxième mariage

Lors de la déclaration de mariage en 1788, Jean et Louise VISSAC déclarent également la naissance d’une fille issue de leur union : Jeanne, née le 8 février 1787.

Jean et Louise vont encore avoir :

  • Victoire, née en 1789,
  • Suzanne, née le 7 septembre 1791, elle est ma sosa 113,
  • Jean, né en 1794,
  • Louis, né en 1797,
  • Julie, née en 1800.

Son décès

Jean est décédé le 9 septembre 1809 au hameau de Bourgnolle, sur la commune de Saint Marcel de Fontfouillouse, à l’âge de 62 ans.

Résumé généalogique

SOURCES

  • Carte de Cassini, Saint Marcel de Fontfouillouse, feuille 56, Gallica
  • Site officiel de la commune de Les Plantiers
  • Acte de baptême de Jean, Registre paroissial Florac, Baptêmes, mariages Florac et Cévennes (1741-1751), 1 MI EC 061/4, vue 158/351, Archives départementales de Lozère
  • Acte de mariage de Jean & Louise VISSAC, Registre paroissial L’Estréchure, Baptêmes, Mariages protestants (1781-1788), GG8, vue 151/208, Archives communales de L’Estréchure mises en ligne sur Brozer-Téléarchives
  • Contrat de mariage entre Jean et Louise, Minutes notariales, Me Viala, Lasalle, Archives départementales du Gard
  • Déclaration de mariage, Protestants : déclarations de mariage (1788), Saint-André-de-Valborgne, 5 E 228 2, vue 26/247, Archives départementales du Gard
  • Acte de décès de Jean, Décès, Saint-Marcel-de-Fontfouillouse (an XII-1832), 5 E 5336, vue 38/159, Archives départementales du Gard

Un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :