Le cercle vicieux de mes projets généalogiques

Comme mon cerveau refuse depuis quelques jours de travailler pour le concours, je me suis remise à la généalogie. Pas que je me sois lancée dans de nouvelles recherches, non, j’ai décidé de mettre à plat les différents projets que j’ai démarrés pour faire un point avant de m’éparpiller encore plus. Il y a les projets que je m’étais fixés en début d’année… et puis ceux qui sont venus s’ajouter au gré du temps. Les projets initiaux Deux projets me tiennent à cœur pour cette année 2017 : Boucler à nouveau le ChallengeAZ – j’ai déjà une idée pour le … Continuer de lire Le cercle vicieux de mes projets généalogiques

Z comme… zut !

Oui, ZUT !

Parce que c’est déjà fini… Je n’ai pas eu le temps de lire toutes les contributions au Challenge mais je me les garde sous le coude pour les mois à venir, notamment grâce au tableau récapitulatif tenu de main de maître par Sophie et Brigitte – qu’elles en soient remerciées ici. Ce que j’ai lu, et qui est une infime partie des publications, était tellement intéressant que c’est en fait une chance de pouvoir en profiter pendant encore plusieurs semaines… Continuer de lire « Z comme… zut ! »

V comme… Vendenesse-les-Charolles

Je vous ai déjà parlé de la lignée Lhérisson à l’occasion de la lettre L de ce challenge…

Je reviens aujourd’hui sur cette branche parce qu’elle est la première à me faire quitter mon sud natal 🙂 Pour la première fois, je sors du Gard et de la Lozère, les deux départements où se concentre la majorité de mon arbre, branches paternelle et maternelle confondues. Continuer de lire « V comme… Vendenesse-les-Charolles »

S comme… Sommières

Gallica_Figure de la ville et chasteau de Somières située au pays de Languedoc à présent reduicte soubz l'obeysance du Roy
Figure de la ville et chasteau de Somières située au pays de Languedoc à présent reduicte soubz l’obeysance du Roy, estampe, XVIe siècle – Source : Gallica

Sommières, c’est la ville où j’ai grandi. Dans la rue qui s’appelait autrefois de l’horloge et porte aujourd’hui celui de Marx Dormoy. C’est là qu’habitaient mes grands-parents Albert et Ginette, dont je vous ai dit qu’ils ont eu une place prépondérante dans ma vie. Toute petite, je jouais dans les cartons de la boutique, je passais de longs moments dans les tiroirs à chaussettes. Plus tard, à l’école primaire puis au collège, j’ai toujours mangé à la meilleure cantine du monde : la cuisine de mes grands-parents ! Continuer de lire « S comme… Sommières »