Un RDVAncestral qui tourne à l’histoire sans parole

En septembre 2016, Guillaume du Grenier des Ancêtres a initié le #RDVAncestral : chaque 3e samedi du mois, il s’agit de partir à la rencontre d’un de ses ancêtres et de la raconter… Ce récit, bien que basé sur des faits réels, est donc tout droit sorti de mon imagination. On y va ? Un soir comme un autre à la sortie du travail, à la sortie du Grand Commun… J’ai l’impression d’une présence. Quand je tourne la tête, j’aperçois subrepticement un jeune garçon d’environ une dizaine d’années. Son allure me dit vaguement quelque chose mais je ne m’attarde pas … Continuer de lire Un RDVAncestral qui tourne à l’histoire sans parole

En ouvrant un cartable…

Ce cartable, je pense que c’est celui de mon arrière-grand-père Joseph Louis Isidore dont je vous ai parlé en juin dans l’article K comme… kilomètres. Il était dans le grenier de la maison de mes grands-parents maternels dont je vous ai dit qu’elle est vendueContinuer de lire « En ouvrant un cartable… »

Une page va se tourner…

Depuis le décès de mes grands-parents maternels, Albert en 2002 et Ginette 2004, nous savions que cela arriverait tôt ou tard puisque plus personne n’y habite… et voilà, maman m’a appris hier soir que la maison de famille est vendue. Sur le moment, ça m’a fait un coup au cœur, peut-être pas aussi fort que je l’aurais imaginé, et depuis ce matin, j’ai une sensation étrange, les souvenirs remontent en nombre… et la nostalgie s’installe peu à peu. Il faut dire que j’ai grandi dans cette maison, je vous en ai un peu parlé dans mon article S comme Sommières lors du ChallengeAZ, au mois de juin. Continuer de lire « Une page va se tourner… »

S comme… Sommières

Gallica_Figure de la ville et chasteau de Somières située au pays de Languedoc à présent reduicte soubz l'obeysance du Roy
Figure de la ville et chasteau de Somières située au pays de Languedoc à présent reduicte soubz l’obeysance du Roy, estampe, XVIe siècle – Source : Gallica

Sommières, c’est la ville où j’ai grandi. Dans la rue qui s’appelait autrefois de l’horloge et porte aujourd’hui celui de Marx Dormoy. C’est là qu’habitaient mes grands-parents Albert et Ginette, dont je vous ai dit qu’ils ont eu une place prépondérante dans ma vie. Toute petite, je jouais dans les cartons de la boutique, je passais de longs moments dans les tiroirs à chaussettes. Plus tard, à l’école primaire puis au collège, j’ai toujours mangé à la meilleure cantine du monde : la cuisine de mes grands-parents ! Continuer de lire « S comme… Sommières »