L comme… Léonie

Léonie est née à Lézan (Gard), le 17 septembre 1875, de Frédéric Altier et de Victoire Valencin. Elle est la dernière de la fratrie dont je vous parlerai à la lettre V…

Elle a 22 ans quand elle épouse Félix Armand à Saint-Jean-du-Gard, le 18 août 1898. Seul son père Frédéric est présent puisque Victoire est décédée six ans auparavant. De cette union naitront Hélène, Marcel, Adrienne, Jeanne (la seule que j’ai connu) et André.

Mamée Léonie en famille
Léonie et Félix, entourés de Jeanne et André, deux de leurs enfants, date inconnue – Source : photos de famille

Elle est décédée le 29 janvier 1949, à l’âge de 73 ans.


Sources :

  1. Abécédaire ABC de Babar / dessiné par Jean de Brunhoff, disponible sur Gallica
  2. Papiers et photos de famille

K comme… kyrielle

Ma grand-mère et sa sœur Andrée se sont mariées la même année. Les deux familles se sont rapidement agrandies et dans les années qui ont suivi, il y a eu une kyrielle – d’accord, le mot est un peu fort mais il me fallait un K – de cousins qui ont grandi ensemble…

Cousins
Les cousins se déguisent…, fin 1950s – Source : photos de famille

Je me souviens m’être déguisée moi aussi avec le costume de Davy Crocket porté par mon oncle Jean-Luc (à droite de la photo)…


Sources :

  1. Abécédaire ABC de Babar / dessiné par Jean de Brunhoff, disponible sur Gallica
  2. Papiers et photos de famille

J comme… « J’ai de qui tenir »

« J’étais très bavarde et souvent punie », « je chantais du soir au matin » ces phrases pourraient s’appliquer à moi quand j’étais à l’école primaire… mais elles ont été écrites par ma grand-mère Ginette dans le livre qu’elle m’a laissé avec ses souvenirs…

Ginette_1940s

Elle avait aussi la même habitude que moi, enfin, c’est plutôt l’inverse… Elle recopiait sur des feuilles volantes des paroles de chansons qui lui plaisaient beaucoup même si je suis sûre qu’elle les connaissait par cœur ! Je me souviens qu’elle écoutait tout le temps de la musique et chantait beaucoup. Elle aimait beaucoup les opérettes…

J’ai retrouvé, au milieu des photos, certaines de ces feuilles volantes. J’ai alors voulu savoir à quoi elles ressemblent en version audio…

Pour accéder à l’extrait de 30″ sur Gallica, il suffit de cliquer sur les images qui suivent. Si vous en voulez plus, vous pourrez en écouter un plus long via ITunes.

O sole mio
« O sole mio », paroles françaises – Source : papiers de famille
Antonio_1
Antonio – Source : papiers de famille
veuve joyeuse.jpg
La veuve joyeuse, acte III – Source : papiers de famille
tout nous charme_1
Princesse Czardas, acte III – Source : papiers de famille

Et celui-ci, lui tenait particulièrement à cœur car au dos, il est écrit :

tout nous charme_3
Source : papiers de famille

Sources :

  1. Abécédaire ABC de Babar / dessiné par Jean de Brunhoff, disponible sur Gallica
  2. Papiers et photos de famille
  3. Enregistrements disponible sur Gallica

I comme… impossible amour

Après leur rencontre au Grau du Roi en août 1942, la relation de mes grands-parents a connu des hauts et des bas… Dans les papiers de famille, j’ai trouvé cette lettre : elle est écrite par mon grand-père, alors aux Chantiers de jeunesse, et adressée à ma grand-mère.

LettreAlbert

Agde le 22-06-44

Chère Ginette

Presque vingt jours sans nou-
velles et pour terminer une af-
freuse nouvelle. Ginette, nous ne
pouvons plus nous aimer ; nous ne
devons plus nous aimer. Un ser-
ment me lie à une disparue,
une chose à laquelle je devrais
faillir même au sacrifice de ma
vie.
C’est très pénible pour moi, mais
il fallait que je te le dise, cette
omission serait une véritable lâcheté.
Combien je regrette maintenant de
n’avoir pas gardé cette amitié qui
dès le début nous animait. Deux
amis !

LettreAlbert2

Et c’est de cela que nous devrons
nous contenter.
Je ne peux pas continuer, c’est
un peu trop dur mais je suis
ferme.
Et c’est sur tes deux joues que
je t’embrasse maintenant.

Albert

PS. Je pars cette
semaine : destination incon-
nue. Nouveau changement, sû-
rement Toulouse

 

 

[EDIT du 12 juin 2017] : il semblerait que mon grand-père Albert était promis à Marie-Jeanne, une jeune fille bien sous tous rapports – comprendre de la bonne religion – que mon arrière-grand-mère Rosita avait « sélectionnée » pour lui…

 


Sources :

  1. Abécédaire ABC de Babar / dessiné par Jean de Brunhoff, disponible sur Gallica
  2. Papiers et photos de famille

H comme… Hélène

C’est le 11 septembre 1899 qu’Hélène a vu le jour à Aigremont (Gard), au foyer de Félix Armand, 28 ans, et Léonie Altier, 23 ans. Elle s’est mariée avec André Cambessède le 11 décembre 1921 à Moissac-Vallée-Française (Lozère), village d’origine de son père, Félix.

HélèneArmand
Hélène Armand, date inconnue – Source : photos de famille

J’aime beaucoup cette photo de mon arrière-grand-mère. Je ne l’ai pas connue mais je crois que je l’aurais bien aimée… Ginette disait de sa mère qu’elle était « très bonne, patiente, adroite et travailleuse« . Elle est décédée à l’âge de 61 ans, le 30 novembre 1960.


Sources :

  1. Abécédaire ABC de Babar / dessiné par Jean de Brunhoff, disponible sur Gallica
  2. Papiers et photos de famille

G comme… Le Grau du Roi

Le Grau du Roi, 9 août 1942.

Des amours de jeunesse se lient malgré la guerre. Ginette était en vacances avec sa sœur Andrée quand elle a rencontré Albert.

LeGrauDuRoi_09-08-1942
X, X, Andrée, Ginette, Albert, Le Grau du Roi, août 1942 – Source : photos de famille

Au dos de cette photo, il est inscrit :

Connaissance   9 août 1942
Rupture             9 décembre 1942

Oui, cet amour naissant a connu des rebondissements mais on sait que ça finira bien… puisque vous me lisez !


Sources :

  1. Abécédaire ABC de Babar / dessiné par Jean de Brunhoff, disponible sur Gallica
  2. Papiers et photos de famille

F comme… filature

La filature de Saint-Jean-du-Gard est, semble-t-il, l’endroit où se sont rencontrés mes arrières-grands-parents maternels André et Hélène.

AndréCambessede_2
André Cambessède (la croix) devant la filature avec les ouvrières (?), année inconnue – Source : photos de famille

J’ai bien récupéré cette photo prise à la filature mais si André est bien présent dessus, je ne suis pas certaine qu’Hélène y soit.

Le travail à la filature n’était pas facile et le règlement intérieur plus que strict, jugez vous-même…

RèglementIntérieurFilature.jpg
Règlement intérieur des filatures cévenoles – Source : papiers de famille

J’ai retrouvé dans les photos de famille des cartes postales représentant la filature de Maison Rouge à Saint-Jean-du Gard mais elles ne sont pas datées.

 


Sources :

  1. Abécédaire ABC de Babar / dessiné par Jean de Brunhoff, disponible sur Gallica
  2. Papiers et photos de famille

E comme… électricien

Électricien, c’est le métier d’André Cambessède, le père d’Andrée et de Ginette, ma grand-mère maternelle. Enfin, celui qui est indiqué sur le livret de famille et sur les actes de naissance d’Andrée et de Ginette.

19251019_cambessede-ginette-hélène-jeanne_n_30-saint-jean-du-gard
Acte de naissance de Ginette, AM Saint-Jean-du-Gard – Source : Brozer-Téléarchives

Je pense qu’il a débuté comme électricien mais n’a pas exercé bien longtemps parce que dans le livre qu’elle m’a laissé, ma grand-mère n’en parle pas du tout. Elle indique qu’il a travaillé à la filature de Saint-Jean-du-Gard. C’est d’ailleurs là qu’il a rencontré sa future épouse, Hélène.

Ensuite, il a été ouvrier dans une fabrique de vêtements pour homme, il cassait les cols des costumes. Après 1934, comme je vous l’ai raconté, il a tenu le Casino de Sommières avant d’ouvrir sa propre affaire.

Ma grand-mère m’a raconté que pendant la 2e guerre mondiale, la Gestapo était venue un jour au petit matin… Il semblerait qu’André ravitaillait le maquis des Cévennes qu’il allait livrer avec son « gazo », la marchandise étant dissimulée dans le coffre aménagé sous la banquette. J’aimerais creuser cette « affaire » mais ne sais pas vraiment où chercher. Si vous avez des pistes, je suis preneuse !

Papé Cambessede
André Cambessède, sur le pont de Sommières, allant au stade – Source : photos de famille

 

André Frédéric était né le 25 novembre 1901, à Saint-Jean-du-Gard. Comme il était de la classe 1921, les registres matricules ne sont pas encore en ligne sur les site des AD 30. La demande par courrier est sur ma to-do-list

Il aimait le football et se rendait souvent au stade pour soutenir les jeunes de l’équipe locale, dont certains de ses petit-fils.

Il est décédé à Sommières, le 21 décembre 1970, à l’âge de 69 ans. Ginette définissait son père ainsi : « mauvais caractère, cœur d’or« … je crois que c’est héréditaire !

 

 

 

 

 

 

 

 


Sources :

  1. Abécédaire ABC de Babar / dessiné par Jean de Brunhoff, disponible sur Gallica
  2. Saint-Jean-du-Gard, NMD – 1E41 N registre – 1923-1932, vue 46/149 , disponible sur Brozer-Téléarchives
  3. Papiers et photos de famille

D comme… Dominique

Mamounette

Dominique, un prénom qui n’apparaît qu’une seule fois dans ma généalogie. Et ça tombe bien parce qu’il est porté par quelqu’un d’unique au monde : ma maman ! Celle grâce à qui je suis devenue la femme que je suis aujourd’hui… Je veux simplement lui que je l’aime très fort et que même si je suis bien loin, il n’est pas un jour sans que je pense à elle…

 

 


Sources :

  1. Abécédaire ABC de Babar / dessiné par Jean de Brunhoff, disponible sur Gallica
  2. Papiers et photos de famille